Archives de catégorie : Disques, émissions de radio, livres et revues

DVD et Blu-ray – Intégrale des symphonies de Beethoven par le Wiener Philharmoniker dirigé par Christian Thielemann

 

Integrale ThielemannUne intégrale des symphonies de Beethoven en DVD, avec le Wiener Philharmoniker dirigé par Christian Thielemann est disponible en DVD et Blu-ray sur le site d’Amazon : http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/B005H7WDTC/ludwigvanbeet-21

 

Chaque symphonie est complétée par une entretien d’une heure, sous titrée en français.

 

Une critique de qualité peut être lue ici :

http://www.tutti-magazine.fr/test/detail/beethoven-symphonies-4-5-6-Wiener-Philharmoniker-Christian-Thielemann-DVD-fr/

 

 

16 mai 2013

 


 

« Guiseppe Verdi » par Patrick Favre-Tissot Bonvoisin

 

Patrick Favre TissotNotre ami et adhérent de longue date Patrick Favre-Tissot Bonvoisin, musicologue érudit et auteur d’articles dans notre revue « Beethoven » publie chez Bleu Nuit Editeur, dans la collection Horizons, « Guiseppe Verdi ».

 

Cet ouvrage de plus de 170 pages, richement illustré, est complété par des annexes pratiques : il tiendra fierement sa place dans votre bibliothèque musicale !

 

N’hésitez plus, il est disponible chez votre libraire et également en ligne : www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/235884022X/ludwigvanbeet-21

 

 

 

 

17 février 2013

 


 

Emission France Inter Carrefour de Lodeon : De Beethoven à Brahms – 17 janvier 2013

 

A écouter sur ce lien :

http://www.franceinter.fr/emission-carrefour-de-lodeon-de-beethoven-a-brahms-17-janvier-2013

Fin de semaine avec le Trio Wanderer à Caluire et Cuire – au Radiant Bellevue à Lyon

Programme :

vendredi 18 janvier 2013 :
14h, conférence par le Trio Wanderer sur le métier de musicien; 15h30 – 18h30, masterclasse. Entrée libre, réservation conseillée au 04 72 10 22 19     

samedi 19 janvier 2013 :
14h30, conférence par Patrick Favre Tissot : Beethoven et le trio avec piano;
16h, concert 1
20h30, concert 2

dimanche 20 janvier 2013 :
10h30, brunch musical, sur réservations
15h, concert 3

 

Source : France Inter

 

22 janvier 2013



 

Ferme de Villefavard : le pianiste Abdel Rahman El Bacha termine lenregistrement de lintégrale des 32 sonates de Beethoven

 

Abdel Rahman El BachaDernier concert du pianiste Abdel Rahman El Bacha ce Samedi à 18h à Villefavard, un concert qui clôture l’enregistrement des 32 sonates de Ludwig Van Beethoven, un coffret de dix CD à paraître en Septembre 2013. Reportage et bonus

Ce concert conclut magistralement une aventure entamée en avril 2012. A la fin de la journée du 12 janvier, le pianiste Abdel Rahman El Bacha aura enregistré pour le label Mirare et avec le soutien du Conseil Régional du Limousin, plus de dix heures de musique. Ces sonates pour piano feront l’objet d’un coffret de dix compact disques. Une prouesse que le pianiste réalise pour la seconde fois de sa carrière, son premier enregistrement date de 1993, il avait alors 35 ans.
Le 22 décembre dernier,à l’occasion du quatrième concert à l’issue de sa quatrième session d’enregistrement en Limousin, le public, dans un élan unanime, a ovationné debout la performance d’Abdel Rahman, en particulier lors de l’exécution de «l’appassionata ».
Le programme de ce dernier concert provoquera sans aucun doute des réactions similaires Samedi, tant l’interprétation des cinq dernières sonates de cette intégrale est complexe et demande une exploration aboutie de l’oeuvre de Ludwig Van Beethoven, notamment
–  Sonate pour piano n°30 en mi majeur, opus 109
–  Sonate pour piano n°31 en la bémol majeur, opus 110
–  Sonate pour piano n°32 en ut mineur, opus 111

L’une des équipes de France 3 Limousin a rencontré Abdel Rahman El Bacha en échauffement à la ferme de Villefavard ce Jeudi.
Reportage d’Isabelle Rio, Frédérique Bordes, Xavier Beaudlet

Quatre bonus  :
Interview d’Abdel Rahman El Bacha au piano
Denijs De Winter (Pianomobil) qui prépare le piano Bechstein sur lequel joue Abdel Rahman El Bacha. Denijs De Winter accorde notamment les pianos des 350 concerts donnés lors de la folle journée de Nantes.
Interview de Mireille Faure, à la prise de son et direction artistique
Jérôme Kaltenbach, Chef d’Orchestre et à la tête de la Ferme de Villefavard

http://limousin.france3.fr/2013/01/10/ferme-de-villefavard-le-pianiste-abdel-rahman-el-bacha-termine-l-enregistrement-de-l-integrale-des-32-sonates-de-beethoven-178351.html

 

Source : France 3 Limousin

 

22 janvier 2013

 


 

François-Frédéric Guy : sortie du 3ème et dernier volume de l’intégrale des Sonates de Beethoven le 29 janvier 2013

Sortie CD 2013 de François-Frédéric Guy

Sortie du 3ème et dernier volume (3 CD, Outhere Zig-Zag Territoires) de l’intégrale des Sonates de Beethoven
le 29 janvier 2013

François-Frédéric Guy, piano

. Opus 2 n°1, 2, 3
. Opus 90, opus 81a Les Adieux, opus 106 Hammerklavier
. Opus 109, 110, 111

30 décembre 2012




Une émission sur Arte consacrée à « La lettre pour Elise »

« Découvrir une oeuvre
Comment cette bagatelle (petit morceau léger) s’est-elle transformée en tube déchiffré dans les cours de piano du monde entier ? Pour le savoir, les auteurs du film ont interrogé compositeurs, musicologues et pianistes. Ces derniers nous montrent les mille façons d’interpréter l’oeuvre. » (Arte)

Arte

A visionner : http://videos.arte.tv/fr/videos/decouvrir_une_oeuvre-6353360.html

30 janvier 2012



 

Dossier sur les Quatuors à Cordes par Bernard Fournier dans « La revue Education Musicale » Janvier-Février 2011 – n° 569

Revue L'Education Musicale n°569

Table des matières :

– Le quatuor, figure emblématique de la musique occidentale
Bernard Fournier

– Reflets et extension de la pensée schoenbergienne dans les quatuors à cordes de Webern
Marie Delcambre-Monpoël

– La chanson française : microsillon et macromutations
Céline Chabot-Canet

– Henryk Górecki, une voix sacramentelle s’élevant sur les débris d’une civilisation en fureur
Sylviane Falcinelli

– Henri Demarquette ou l’émerveillement du lyrisme
Sylviane Falcinelli

– Entretien avec Laurent Guirard
Hélène Jarry

– La grille d’Hélène Jarry

Informations et contacts : www.leducation-musicale.com

12 janvier 2011



 

Les huit Concertos pour piano de Ferdinand Ries, élève de Beethoven

Ferdinand Ries, fils de Franz Ries, est né à Bonn. Franz Ries apprit la musique au jeune Beethoven et celui-ci resta très attaché à la famille Ries.

Lorsque Ferdinand arrive à Vienne en 1803, il a 18 ans et est déjà bon musicien. Il se présente chez Beethoven avec une lettre de recommandation de son père. Beethoven recevra Ferdinand Ries trois fois par semaine, pour une leçon d’une heure et demie – sauf imprévu – jusqu’en 1805.

Ferdinand Ries Beethoven l’aida à trouver des emplois à Vienne, chez le Comte Browne, puis chez le Prince Lichnowsky. Ferdinand Ries lui servira également de secrétaire et de copiste.

En 1805, Ries quitte Vienne, mais il n’oubliera jamais son maître. Il lui dédiera ses deux Sonates pour piano, opus 1. En 1813, il est à Londres, devient membre de la Philharmonic Society en 1815. Cette dernière, par l’intermédiaire de Ries, invitera Beethoven à Londres. Ce dernier n’ira jamais, bien qu’il en parlait souvent.

Devenu riche grâce à sa musique et aux leçons qu’il donnait, Ries s’installa définitivement à Frankfurt. En 1838, Ferdinand Ries et Gerhard Wegeler publieront un précieux ouvrage de leurs rencontres avec Beethoven intitulé « Notices Biographiques ».

Ries composa des opéras, des oratorios, plusieurs symphonies et d’autres œuvres, notamment pour piano.

Depuis quelques années, certains labels se sont atachés à nous faire mieux connaître les oeuvres de Ferdinand Ries, comme Naxos avec les Concertos pour piano. De bien belles pièces à découvrir.

Voici le début de l’intégrale des Concertos pour piano de Ries :

Ferdiand Ries
Piano Concertos – Vol. 1
Ferdiand Ries
Piano Concertos – Vol. 2
Concerto pour Piano - Ries Concerto pour Piano - Ries
Ferdiand Ries
Piano Concertos – Vol. 3
Ferdiand Ries
Piano Concertos – Vol. 4
Concerto pour Piano - Ries Concerto pour Piano - Ries

Partager22

3 novembre 2010



 

Albin Michel réédite la correspondance de Ludwig van Beethoven

Livre Beethoven Actes Sud
2010
1736 pages
ISBN-10: 2742791922

Présentation de l’éditeur

L’intégrale de la correspondance de Beethoven : la première édition (1968, éditions Ilte, Turin) de ce précieux corpus n’a pour ainsi dire jamais été portée à la connaissance du grand public.

Cette réédition en fac-similé constitue donc un véritable trésor pour qui veut découvrir ou mieux comprendre la personnalité du musicien et le rapport entre sa création et sa vie. L’homme des classiques, c’est Beethoven (Bonn, 1770-Vienne, 1827) qui a le mieux ouvert la voie aux romantiques et a le plus influencé toute la musique du XIXe siècle. Son oeuvre s’accomplit en trois périodes distinctes. Jusqu’en 1802 dominent l’influence de Mozart et celle de Haydn, dont il est l’élève. La disparition de Mozart élargit considérablement son audience. Merveilleux improvisateur, il impressionne et enthousiasme le public par son talent, par sonexigence…comme par ses excès. La période 1802-1812 est celle de la pleine maturité musicale.

C’est en 1802 que le musicien, déjà très célèbre, prend conscience de la surdité à laquelle il est condamné. Dans le Testament de Heiligenstadt, rédigé cette année-là, il se pose en héros d’un drame romantique, tiraillé entre les tensions de la création et celles de la maladie, qu’il vit comme un exil annoncé. Cet état d’âme n’est pas sans rapport avec les lignes de force de la Symphonie héroïque ou de la Marche funèbre. Très vite, Beethoven renonce aux concerts. Après 1812, la surdité l’isole progressivement du monde qui l’entoure. Sa musique s’écarte des conventions formelles et stylistiques (Neuvième Symphonie, Missa solemnis). L’artiste est désormais considéré comme un excentrique, voire un déséquilibré, qui se néglige et se livre à la boisson. Parmi ses dernières oeuvres figurent ses plus beaux quatuors.

C’est un homme solitaire et désespéré qui meurt le 26 mars 1827, mais qui n’a cessé de susciter la passion: ses funérailles grandioses voient défiler des milliers d’admirateurs. Sa correspondance (1787-1827) “Vous me faites l’impression d’un homme qui a plusieurs têtes, plusieurs coeurs, plusieurs âmes”, lui avait dit Haydn dès 1793. C’est bien de cette multiplicité d’identités, d’affections et d’états d’âme que rend compte cet ouvrage. Dès les années 1830, la correspondance du compositeur fit l’objet de premiers recueils en langue originale, mais il fallut attendre 1907-1908 pour disposer de la première édition scientifique, encore très partielle, suivie d’une édition anglaise en 1909.

Commentaire personnel

C’est une très bonne nouvelle : les lettres de Beethoven sont de nouveau disponibles

Pour tous ceux qui n’avaient pas pu se procurer le superbe ouvrage de Emily Anderson de 1968, voici enfin l’occasion de lire ces lettres, si diverses, si fortes et surprenantes, souvent de petits bijoux beethovéniens. Pour ceux qui possèdent déjà ce livre, il faut se rendre à l’évidence : il ne s’agit que d’une copie de la version de 1968, un fac-simile.

Nous regretterons simplement que les lettres n’aient pas été de nouveau traduites et commentées… et les lettres découvertes depuis ajoutées ! Beethoven n’aurait-il pas mérité un nouveau travail de qualité, plus complet et avec une traduction encore plus proche du texte original ?

Dominique Prévot

Disponible à la vente sur internet, notamment ici.

Partager22

6 octobre 2010